L’investisseur aime… le shopping

La-Libre.be

Publié le jeudi 03 octobre 2013 à 05h39 – par La Libre Belgique auteur : Mikolajczak Charlotte

La plus grande transaction de l’année dans le segment du retail vient de se conclure.

Les commerces on la cote auprès des investisseurs. Et plus particulièrement auprès des investisseurs privés. C’est un privé, Gérald Hibert, qui a racheté cette année le Louise Village à Bruxelles (18 magasins et 58 appartements, 55 millions d’euros). C’est un fonds privé, Quares, qui s’est porté acquéreur du Century Center à Anvers (12000 m² de commerces, des bureaux, 219 parkings, 35 millions d’euros). Et c’est encore un privé, Diego Lagache, via sa société d’investissement Provestel (Anvers), qui a racheté à Redevco une série de magasins de périphérie et de bâtiments situés dans des zones urbaines. Soit 7 sites (50500 m²), localisés principalement en Flandre, mais aussi à Mouscron (un retail park), avec des locataires tels que Match, Carrefour, McDo, H&M, C&A, Brico…

Des sites qui ne correspondaient plus à la stratégie de Redevco de se concentrer sur des ‘prime locations’ en centre-ville. Mais qui conviennent à Diego Lagache en ce qu’ils lui permettent de renforcer d’un seul coup son portefeuille. M. Lagache s’est lancé dans l’investissement retail après avoir créé, développé et revendu son enseigne The soap story. « Il a débuté par des opérations plus simples – 1, 2, 3 millions d’euros – avant de voir plus grand », complète Bart Joosten du département Capital Markets de Cushman&Wakefield, courtier de l’acheteur dans l’opération.

Le volume d’investissement de cette transaction avoisine les 45 millions d’euros. Rapporté au seul segment commercial, il s’agit donc de la plus grande transaction de l’année. A noter que Provestel a immédiatement revendu 2 des 7 sites, toujours via C&W.

« Le retail a toujours attiré les privés, explique Bart Joosten. C’est un investissement très ‘safe’. L’offre existante est limitée. La demande est encore très substantielle. Le propriétaire ne s’occupe que de la structure et du toit, soit un bâtiment ‘casco’, les retailers se chargeant de tout le reste. L’immobilier commercial est toujours bien loué à des chaînes. Il s’agit souvent aussi de belles localisations. »

En 2012, ce segment avait porté de grosses transactions (Waasland à Anderlecht, Genk Shopping…). « Mais 2013 se singularise par un nombre record de petites transactions de 1 à 5 millions d’euros. Les rendements sont élevés, entre 4,5 et 6,5 %, comparés à ceux d’un compte d’épargne. » Et pour cette opération Provestel, ils dépassent même les 6,5 %.

C.M.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :