C&A Brésil connecte ses cintres à Facebook : La campagne « Fashion like » est primée au Festival de la Créativité « Les Lions de Cannes ».

Publié le 02/07/2012 par BLOGO ERGO SUM

Digital et Point de vente : l’exemple C&A et Facebook

Un dispositif ingénieux, qui avait été annoncé il y a déjà quelques temps, refait parler de lui depuis peu. Je veux parler, pour ceux qui l’avait loupé, du dispositif de « like » intégré aux cintres des vêtements dans un magasin C&A au Brésil.
Le concept était simple : tous les « like » que récoltait un produit sur la page Facebook de C&A Brésil étaient comptabilisés et visibles sur les cintres en magasin, grâce à l’affichage dans un petit écran intégré au cintre.

Une manière efficace et puissante de montrer le succès du produit, et de conforter l’acheteur dans ses choix…

Et bien ce dispositif vraiment innovant refait parler de lui dans une vidéo expliquant le succès de l’opération, et aussi grâce aux Lions de Cannes où le dispositif a remporté un Lion de Bronze dans la catégorie « PROMO & ACTIVATION, PR AND DIRECT » !

Une opération maline, innovante et avec en plus un réel impact sur le trafic et les ventes en magasin ! Le Digital est l’avenir du retail, et le retail est l’avenir du digital

Argumentaire présenté par « CANNES LIONS » 2012:

cliquer ici pour voir la video…

Describe the brief from the client
The action’s purpose was to solve one of women’s major problems: insecurity while shopping. After all, every woman likes to hear an opinion when choosing clothes, but we wanted to go beyond that, providing opinions from a huge network of people.
Describe how the promotion developed from concept to implementation
In order to provide the opinions, we took the clothes of the new C&A collection to Facebook. There, consumers were able to like the pieces they appreciated the most. Those likes were accounted in real time in special hangers for each piece at the store, helping thousands of women make their purchase decisions.
Describe the success of the promotion with both client and consumer including some quantifiable results:
There was no indecision while shopping, we created a buzz surrounding the action that was spontaneously shared by the consumers. We increased the number of consumers at the store and the brand’s exposure online. Gathered data: Times the subject was mentioned: 7,011 Potential number of impacted people (sum of the followers and who mentioned): 8,872,606 New fans in April and May: 82,510 Views on « Fashion Like » tab: 53,674 Youtube views: 65,273 Blog posts, sites and content gatherers: 1,682 Research results on Google: 1,050,000 We also acquired new fans in 20 different countries in all continents with the exception of Oceania.
Explain why the method of promotion was most relevant to the product or service
In order for opinions to explore a great network, nothing better than connecting women while shopping to opinions that could come from anywhere in the world. For that, we took the clothes of the new C&A collection to Facebook, a huge network of people in which giving opinions through likes and comments is already a habit. Thus, C&A provides a fashion curatorship service, while giving women the power to be curators themselves.

Le 08/05/2012

Publié le 24/04/2012 à 18:59 par Le Point.fr (Par Clément Pétreault)


Un cintre complètement cintré:

Pour choisir votre prochain pantalon, consultez l’avis des foules, grâce au cintre Facebook. © DR

Non, ce n’est pas une blague, le cintre électronique existe. C’est même la dernière innovation « sociale » de l’enseigne anglaise C&A, qui cherche visiblement à dépoussiérer ses espaces de vente. Le choc s’annonce sévère, car si le concept rencontre son public, il faudra bientôt s’habituer à voir son choix guidé par la cyberpopularité des vêtements exposés en magasin. Ces cintres venus d’ailleurs – et actuellement expérimentés au Brésil – affichent une cote de popularité calculée grâce à Facebook. Vous connaissez ainsi, et sans l’avoir demandé, l’avis des foules. Un peu comme si vous faisiez appel au vote du public avant de choisir votre prochain chemisier.

Pour faire simple, le catalogue de la marque est consultable via une application Facebook. Chaque utilisateur cliquant sur le bouton « like » présent auprès des vêtements présentés fait augmenter, en temps réel, la cote de popularité de ces derniers. Le nombre de « votes » s’affiche tout simplement sur un écran incrusté dans le cintre.

Si l’on peut féliciter les petits génies de la com’ pour leur créativité, cette nouvelle incursion des réseaux sociaux dans le monde réel soulève quelques interrogations. Quels seront les comportements induits par ce dispositif ? Soit les consommateurs ne se laisseront pas influencer par ce cintre magique, et dans ce cas l’investissement se justifiera difficilement ; soit ils ne jureront plus que par la popularité sociale des frusques convoitées, et l’uniforme a de beaux jours devant lui. Si ce système prouve son efficacité commerciale, il pourrait aussi être facilement détourné de son usage premier par des marques soucieuses de gonfler – même artificiellement – leur cote d’amour. Fermez les yeux et imaginez des hordes de stagiaires – ou de robots – employés à « liker » des vêtements toute la journée… C’est peut-être là finalement la seule information sérieuse de cette histoire : bientôt, vous pourrez pirater des cintres.

Pour voir la video de Fashion Like par C&A Brazil cliquez sur l’image ci dessous :

Pour visiter le site de C&A Brésil : cliquer ici !

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :