C&A Europe annonce une croissance régulière supérieure à la moyenne sectorielle en dépit d’une conjoncture difficile pour le marché (Communiqué de presse 25/04/2012)

Communiqué de presse du 25/04/2012 – publié sur le blog le 05/05/2012

C&A Europe annonce une croissance régulière supérieure à la moyenne sectorielle en dépit d’une conjoncture difficile pour le marché

C&A, qui continue à investir dans la croissance durable, a vu sa part de marché européenne augmenter en 2011:

  • Augmentation substantielle des investissements futurs dans les magasins nouveaux et existants
  • Augmentation significative du chiffre d’affaires pour Bio Cotton en 2011 – doublement de l’offre de coton bio en 2012
  • Développement continu de la marque C&A


Vilvorde, 25 avril 2012 – C&A Europe a clôturé l’exercice 2011/12 avec succès en dépit d’une conjoncture problématique pour le marché. Le distributeur de mode qui compte 1 537 magasins dans 20 pays européens a encore réalisé dans toute l’Europe une augmentation de son chiffre d’affaires, qui est maintenant supérieur à la moyenne sectorielle. Le chiffre d’affaires brut total de C&A Europe a progressé de 212 millions d’euros (dans l’exercice 2011/12) pour atteindre 6,8 milliards d’euros, soit une augmentation de 3,2 %. « La croissance persistante en 2011, notre année anniversaire, qui était supérieure à la moyenne européenne, illustre encore une fois notre ambition constante à développer nos activités de manière durable », explique Andreas G. Seitz, membre et porte-parole du Comité exécutif européen de C&A. « Nous travaillons sans relâche au développement de la marque C&A. En outre, nous continuons à investir fortement dans notre réseau de magasins sur les marchés de distribution nouveaux et existants. Nous aspirons également à travailler de manière innovatrice via différents canaux – tant hors ligne qu’en ligne – et concentrons nos efforts sur l’amélioration de notre offre, pour laquelle style et qualité occupent une position centrale, avec un excellent rapport qualité/prix pour le client », déclare Andreas Seitz.

Durant l’exercice 2011, C&A Europe a réalisé une croissance (+3,2 % par rapport à 2010) nettement supérieure à la moyenne de l’ensemble du marché européen de l’habillement (-0,2 % par rapport à 2010). Elle a ainsi vu sa part de marché européenne totale passer de 5,4 % à 5,6 %. « Surtout à la lumière de l’environnement de marché hésitant et toujours volatil et vu la météo défavorable, les prestations de 2011 confirment la solidité de notre stratégie», affirme Andreas Seitz.

 

L’évolution du chiffre d’affaires européen consolidé dépasse les étalons du secteur

En Belgique et au Luxembourg, C&A a annoncé un chiffre d’affaires brut total de 527,5 millions d’euros pour l’exercice 2011/12, ce qui revient à une croissance de +1,6 % par rapport à l’année précédente, tandis que le marché de l’habillement a enregistré d’une manière générale des chiffres légèrement négatifs (-0,2 %).

En Allemagne, le marché de distribution le plus important de C&A en Europe, le chiffre d’affaires brut total pour l’exercice 2011/2012 s’élevait à 3,09 milliards d’euros, ce qui représente une croissance de 2,6 % par rapport à l’année précédente. Ce chiffre est en outre supérieur à la moyenne du marché de l’habillement allemand, qui était de 1,6 %.

2011 a été une année particulièrement satisfaisante pour C&A en Autriche, où le secteur de l’habillement a enregistré une baisse marquée du chiffre d’affaires total de -4,8 %, tandis que C&A a réalisé un chiffres d’affaires brut total de 397 millions d’euros, ce qui représente une croissance de 3,7 % pour l’année.

En France, C&A a réalisé un chiffres d’affaires brut total de 608 millions d’euros, soit une augmentation de 3,6 % par rapport à l’année précédente, ce qui la situe nettement au-dessus de la croissance négative sur le marché de l’habillement de -0,7 %.

Aux Pays-Bas, C&A a clôturé l’année 2011 avec un chiffre d’affaires brut total de 510 millions d’euros (- 0,8 % par rapport à l’année précédente). Elle a ainsi réalisé des prestations nettement meilleures que le secteur de l’habillement en général, qui a dû faire face à un recul marqué de -3,5 %.

C&A Suisse a réalisé un chiffre d’affaires brut total de 579 millions de francs suisses pour l’exercice 2011/12, et a ainsi conservé la part de marché de l’année précédente. Le marché suisse de la distribution de l’habillement a rapporté une diminution du chiffre d’affaires totale de -3,4 %, et confirme ainsi que la confiance des consommateurs en Suisse s’est retrouvée sous forte pression. Durant le quatrième trimestre 2011, la confiance des consommateurs a atteint son point le plus bas en 24 mois.

Sur la péninsule ibérique (Espagne et Portugal), C&A faisait état d’un chiffre d’affaires brut total de 571 millions d’euros, soit une diminution de 1,7 % par rapport à l’année précédente, alors que GfK décrivait le marché de l’habillement comme stable.

En Europe de l’Est (Slovénie, Slovaquie, Tchéquie, Hongrie, Pologne et Russie), C&A a réussi à faire progresser son chiffre d’affaires brut total de pas moins de 9,4 % pour atteindre 454 millions d’euros.

Sur les marchés relativement nouveaux pour C&A (Croatie, Roumanie, Italie, Turquie), le chiffre d’affaires brut total a augmenté de 42,5 % pour passer à 162,5 millions d’euros, ce qui atteste l’expansion croissante de ces marchés. Dans le courant 2011/12, douze nouveaux magasins ont en effet été ouverts en Roumanie, et quatre en Turquie.

Part de marché

La part de marché européenne consolidée de C&A sur les marchés où l’entreprise est active est passée de 5,4 % à 5,6 % pendant l’exercice 2011.

C’est en Hongrie et en Autriche que C&A a vu sa part de marché progresser le plus fortement. En Hongrie, la part de marché de C&A affichait une croissance nette de 9,3 % à 10,2 %. En Autriche, la part de marché est passée de 7,9 % à 8,6 %.

Au Benelux également, C&A a réussi à augmenter sa part de marché. Aux Pays-Bas, la part de marché est passée de 5,2 % à 5,5 %, tandis qu’elle a progressé de 8,3 % à 8,6 % en Belgique.

En Allemagne, la part de marché de C&A en 2011 a continué à progresser régulièrement (de 9,2 % à 9,5 %), avec une évolution positive du marché (+1,6 %).

En France, la part de marché de C&A affichait une évolution légèrement positive (de 1,9 % à 2,0 %) tandis qu’on notait une tendance négative sur le marché de l’habillement (-0,7 % par rapport à l’année précédente).

Ainsi que l’annonçait GfK, C&A a réussi à maintenir ou améliorer sa part de marché sur tous ses marchés – à l’exception du Portugal.

« En 2011, sur la plupart des marchés, l’incertitude économique, une météo défavorable ainsi qu’une faible confiance des consommateurs s’étaient répercutés négativement sur la demande émanant des consommateurs, ce qui avait conduit à une concurrence plus rude. Ceci a généré à son tour de très nombreuses actions promotionnelles et sur les prix. Le fait que C&A ait su encore renforcer sa position montre que les clients savent apprécier notre offre de mode pour toute la famille, avec un excellent rapport qualité/prix », précise Andreas Seitz.

Développement soutenu de la valeur et du style

Une mode, des articles élégants et une qualité fiable pour toute la famille avec un excellent rapport qualité/prix : telle est la clé de voûte du concept d’entreprise de C&A.

« En 2011, C&A a parfaitement su se maintenir sur le marché exigeant et hésitant. Inspirer confiance aux clients et leur offrir un bon rapport qualité/prix a toujours été l’élément principal de notre concept d’entreprise, et le restera toujours. L’introduction des articles « Must have » aux prix imbattables a été un coup dans le mille. Nous allons donc les maintenir », explique Andreas Seitz. Ce succès était avant tout important car il s’est avéré difficile de maintenir l’augmentation attendue des prix de la distribution dans l’environnement de marché difficile de l’année écoulée. « En dépit des coûts d’achat supérieurs dus aux prix du coton historiquement élevés en 2011 ainsi qu’à l’augmentation des coûts de la main d’œuvre sur les principaux marchés d’achat, il nous a semblé que continuer à renforcer notre position de leader du marché au niveau du rapport qualité/prix constituait une bonne stratégie», explique Andreas Seitz.

En 2012, C&A entend davantage se focaliser sur l’aspect « style » dans son assortiment dames. Dans le cadre de la collaboration annoncée avec Cindy Crawford, l’une des célèbres icônes du style dans le monde des modèles, on présente à partir de l’automne 2012 une collection Cindy Crawford@C&A. « Ici également, la priorité centrale reste notre expertise au niveau de la mode et du style en combinaison avec un excellent rapport qualité/prix pour nos clientes. Cindy est une ambassadrice du style extraordinaire et crédible et, chez C&A, nous attendons tous avec impatience de pouvoir collaborer avec elle. A notre avis, elle s’accorde très bien avec C&A et nos clientes », explique Andreas Seitz.

Investissements dans les magasins et les nouveaux marchés

En avril 2012, C&A dispose d’un réseau de 1 537 magasins répartis dans toute l’Europe. L’ouverture d’une centaine de nouveaux magasins est prévue pour l’exercice 2012/2013, ce qui fournira en 2012 une croissance nette d’environ 70 magasins après avoir décompté les fermetures. Le nouveau concept de magasin de C&A, qui a été expérimenté en 2011 dans différents pays– dont le célèbre magasin de Cologne (Allemagne) –, a été visiblement accepté par les clients dans toute l’Europe. « Après le lancement du premier magasin test et les enseignements que nous en avons tirés, nous allons maintenant appliquer le nouveau concept de magasin de manière globale. A la fin de l’exercice 2012, 450 magasins travailleront selon les principes du nouveau concept de magasin », explique Andreas Seitz. L’objectif est de dégager au cours des trois prochaines années des investissements supplémentaires de plus de 700 millions d’euros afin de soutenir les ambitions que l’entreprise nourrit au niveau de la croissance durable. A cet égard, l’accent sera mis sur l’extension et le renouvellement du réseau de magasins. Avec actuellement 494 magasins, l’Allemagne reste pour C&A le plus grand marché européen. L’ouverture de 20 à 25 nouveaux magasins est prévue pour 2012. En Pologne, une solide extension du réseau de magasins a été réalisée (14 magasins de plus que l’année précédente). C&A compte maintenant un total de 64 magasins et une Boutique en ligne dans ce pays.

« Nous continuons à estimer qu’il est très important de réaliser une croissance durable en investissant fortement dans les magasins existants et l’expansion organique de l’ensemble du réseau de magasins. En investissant davantage dans nos magasins au cours des années à venir, nous voulons rendre nos magasins plus attrayants et garantir à nos clients une expérience shopping particulière », explique Andreas Seitz.

C&A poursuit son expansion et, en 2012, s’établira également en Serbie, le 20e marché européen sur lequel l’entreprise est active. Depuis le début du nouvel exercice 2012, C&A a déjà ouvert deux magasins dans et autour de Belgrade. Le premier magasin propose l’assortiment complet C&A sur une surface de vente totale de plus de 2 500 mètres carrés.

C&A poursuit également sa progression en Russie. Le contrat de franchise avec le partenaire russe de C&A RTG vient d’être étendu récemment et trois magasins supplémentaires viendront s’ajouter en 2012. D’autres suivront au cours des années suivantes.

Les activités en ligne ne cessent de gagner en importance

L’expansion et la croissance future des activités de C&A au niveau de l’e-commerce constituent un enjeu stratégique majeur dans toute l’Europe. Après la collaboration réussie avec le distributeur en ligne Wehkamp aux Pays-Bas, qui avait été initiée en 2007, et le bon accueil réservé au lancement de C&A Online en Allemagne en 2008, C&A Autriche et C&A France comptent désormais elles aussi une première année complète d’activités en ligne. « L’ensemble des activités en ligne de C&A a augmenté de plus de 40 % lors de l’exercice 2011/12. Vers la fin mai 2012, C&A Online sera disponible sur 8 marchés européens de la distribution. Ceci nous permettra de continuer à jouer la force de la marque C&A via différents canaux », estime Andreas Seitz, qui signale que la croissance des ventes en ligne est supérieure à la moyenne sectorielle. Fin mai 2012, C&A Online sera actif en Allemagne, en France, en Autriche, en Pologne, en Espagne, en Italie et aux Pays-Bas, où la collaboration avec Wehkamp est poursuivie simultanément. Le lancement, le 2 mai, de la boutique en ligne en Belgique sera accompagné de journées shopping VIP. L’ouverture officielle de la boutique C&A en ligne est prévue le dimanche 6 mai. En outre, C&A élargit également ses activités commerciales au niveau des réseaux sociaux. « Les réseaux sociaux du monde entier constituent pour nous un outil de plus en plus important pour écouter nos clients, montrer notre implication et communiquer avec eux », explique Andreas Seitz.

Entreprenariat durable

C&A continue à construire sur les avantages à long terme de l’entreprenariat durable. Tel est ce qui ressort clairement du nouveau Rapport sur l’entreprenariat durable qui a été présenté par le porte- parole du Comité exécutif européen de C&A avec les principales informations financières pour l’exercice 2011/12. Dans « We Care. Agir de façon durable. C&A 2012 », l’entreprise présente un rapport sur son engagement social et écologique ainsi que les objectifs qu’elle vise à cet égard. « Surtout durant les premières phases de la chaîne d’approvisionnement, l’accent est mis sur une utilisation responsable du milieu naturel, comme le sol, l’eau et l’air », explique Andreas Seitz. A cet égard, il fait en particulier référence à l’élargissement accéléré de la collection en coton bio de C&A. « Il s’agit de loin du programme de durabilité le plus complet et le plus visible de C&A. Il a été mis sur pied car il est pour nous extrêmement important d’appliquer les règles au niveau de la gestion éthique et de la protection de l’environnement. » Pendant l’exercice comptable 2011/12, C&A Europe a intensifié ses efforts et la vente d’articles en coton bio a augmenté de plus de 20 % : plus de 32 millions de pièces ont été vendues, contre 26 millions l’année précédente. Pour 2012, C&A entend doubler ce chiffre pour le faire passer à plus de 60 millions de pièces. « Nos efforts visant une plus grande durabilité à long terme s’expliquent par notre engagement profondément ancré en nous au niveau de l’entreprenariat socialement et écologiquement responsable, avec lequel C&A entend être un précurseur dans le secteur de l’habillement mondial. De cette manière, l’entreprenariat durable signifie plus que jamais aider l’environnement », précise Andreas Seitz. « Avec notre engagement social – par exemple via des projets d’écoles en Inde –, nous donnons un signal clair concernant le principe de durabilité. » Seitz fait également référence à l’engagement de « Zéro émission 2020 », un programme avec lequel C&A Europe, avec six autres entreprises internationales, relève le défi d’éliminer pour 2020 toutes les substances chimiques nocives de la chaîne d’approvisionnement. A cet effet, elles ont proposé une feuille de route commune.

Perspectives pour C&A

« Différents indicateurs montrent qu’en 2012, de nombreux marchés seront encore confrontés à une situation macro-économique difficile et une confiance des consommateurs vacillante », explique Andreas Seitz. Le Comité exécutif européen de C&A table sur un environnement de marché difficile, dans lequel la disposition du consommateur à dépenser de l’argent peut rester incertaine et difficile à évaluer. « Actuellement, nous vivons clairement dans une Europe à plusieurs vitesses économiques », constate Seitz. Le management essaie donc d’exploiter les opportunités du marché existantes, tout en appliquant un sain niveau de maîtrise des risques. « Rétrospectivement, nous voyons que 2011 a été une année très difficile dans le secteur de l’habillement », explique Andreas Seitz. « Ceci rend bien sûr nos prestations – chiffres d’affaires en hausse et part de marché supplémentaire – encore plus belles, car il apparaît ainsi que nous sommes capables de nous adapter aux marchés exigeants et en constante évolution. C&A est une entreprise extrêmement saine financièrement, qui fait parfaitement face aux conditions économiques fluctuantes et difficiles, et sait non seulement comment limiter les risques, mais aussi comment profiter des opportunités qui se présentent », conclut Andreas Seitz.

Pour plus d’informations: C&A Belgique – Luxembourg – Catherine Louies/ Eva Van Elst 02 257 69 68 ou par e-mail eva.van.elst@retail-sc.com

Le groupe C&A en Belgique et au Grand-duché de Luxembourg est l’enseigne leader de la mode. 1900 personnes travaillent dans ses 138 succursales en Belgique (129) et au Grand-duché de Luxembourg (9), son centre de distribution à Boom et son bureau central à Vilvorde. L’organisation belgo-luxembourgeoise fait partie intégrante de C&A Europe. Ses magasins attrayants proposent à toute la famille un large assortiment de vêtements mode et de qualité pour hommes, dames et enfants à des prix très justement calculés.

C&A est un des plus grands distributeurs de coton bio dans le monde entier. Si vous souhaitez en savoir plus, surfez sur http://www.c-et-a.be ou http://www.c-et-a.lu

Devenez fan de C&A sur Facebook: http://www.facebook.com/ca.belgium

source :

http://www.c-and-a.com/be/fr/corporate/fileadmin/mediathek/fr-be/pressreleases/C_A_communiqué_de_presse_25042012.pdf

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :